Deux raisons pour (ne pas) se lancer sur les médias sociaux

 Une présence sur les médias sociaux semble aujourd’hui s’imposer pour la grande majorité des entreprises, et ce pour deux raisons. La première, c’est la pression de la concurrence. Si toutes les entreprises développant des produits ou des services proches ou identiques des miens ont des comptes Twitter, Facebook ou autre, alors il m’incombe de suivre la démarche, et d’ouvrir mes comptes. Du moins, c’est ainsi que la question est souvent abordée. Or ce raisonnement n’est pas totalement correct. L’activité de mes concurrents sur les médias sociaux est peut-être déplorable. Dois-je donc les suivre sur ce chemin? Nous conviendrons tous que non. La question à se poser est bien plutôt la suivante : en quoi cela peut-il être bénéfique à mon entreprise, qui a sa propre image, sa propre organisation, sa propre démarche, qui en somme est singulière?

La deuxième raison est la suivante: ça ne coûte rien, et c’est facile. La preuve? J’ai un compte Facebook, 153 amis. Donc avec ma firme, je vais bien pouvoir atteindre le millier d’amis en quelques semaines. Eh bien non. La réalité est bien différente. Raconter à ses amis la soirée de la veille et montrer les photos de ses vacances dans le sud est une chose. Se lancer dans de la communication corporative en est une autre : il y a une image en jeu. Et si cela prend un bon couple d’années pour en construire une séduisante pour des clients potentiels, cela ne prend que quelques semaines (voir quelques heures!) pour la réduire à néant. Les médias sociaux sont des supports de communication institutionnelle, si on les utilise comme tels. Et la gestion d’une image corporative ne passe pas par les mêmes compétences que le fait de rester en contact avec ses amis. Ce n’est donc pas facile : cela suppose une stratégie, une présence très régulière, une mise en ligne de contenus pertinents à l’égard de la stratégie globale de l’entreprise et de son image. D’où des compétences spécifiques. D’où un coût.

Il est toujours possible d’ignorer ces constats et de se lancer. Après tout, se lancer en affaire c’est déjà prendre des risques. Et fort heureusement, les comptes « entreprise » initiés sur les médias sociaux, puis laissés à l’abandon, sont plus nombreux que les entreprises ayant mis la clef sous la porte…

Pour approfondir sur le sujet :
« Les médias sociaux expliqués à mon boss » – édité par Kawa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s