5 conseils pour une vidéo web réussie

Continuum-communication

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas parce qu’une vidéo est destinée au web qu’un minimum de qualité ne doit pas être au rendez-vous. Et sans avoir un budget faramineux, il est toujours possible de s’en sortir.

Cinq conseils pour accrocher son audience.

1 – Avoir une image stable
C’est la base. Une image stable, c’est ce qui permet au spectateur de se concentrer sans difficulté sur le sujet filmé. Cela signifie que filmer à la main après une pinte de café est à proscrire. Et globalement, filmer caméra au poing est un exercice avec une caméra légère. Deux solutions: le trépied et le steadicam. Dans les deux cas, la caméra se retrouve sur un support qui préviendra la plupart des mouvements indésirables de l’opérateur. Le steadicam a l’avantage de permettre le mouvement de l’opérateur. Par contre, pour les zooms un peu longs, le trépied sera à privilégier.

2- Avoir un son correct
On se rend compte de la présence du son lorsque sa qualité est mauvaise. À partir du moment où l’on a des interviews ou des ambiances sonores dans son film, il faut se dire que l’image n’est pas le seul élément clef. Le micro de la caméra risque généralement de poser rapidement problème: saturation, bruits de caméra, bruits de manipulation. La solution première, c’est de brancher un microphone externe sur la caméra, si celle-ci le permet. Pour une somme mineure, on peut améliorer drastiquement le résultat auditif. S’il n’y a pas de prise pour un micro, il faut un enregistreur externe. Les prix ont chuté au cours des cinq dernières années, et pour une centaine de dollars, on a à présent accès à un son de qualité.

3- Donner un rythme à son montage
Entre la vidéo familiale qui couvre le mariage du cousin de tante Augustine, et une vidéo promotionnelle destinée au web, il y aura une différence majeure: le rythme. Un plan qui dure une minute, c’est long, horriblement long, surtout lorsque la vidéo fait deux minutes. Il faut donc donner un rythme à la vidéo: varier les plans larges et les plans serrés, avoir des transitions entre différents plans, des plans fixes et des plans en mouvement, etc… C’est l’exercice le plus difficile, et qui se pratique au montage. Mais pour que le montage soit rendu plus facile, c’est avant de tourner qu’il faut penser à cela!

4- Raconter une histoire
Une vidéo, qu’elle soit pour le web ou pour un autre support, qu’elle dure deux minutes ou deux heures, doit raconter une histoire. C’est pour cette raison qu’il est toujours préférable de rédiger un script. Le script, c’est la trame de l’histoire, et la manière dont elle sera racontée. Ce travail préliminaire est essentiel, et permettra de gagner un temps précieux par la suite.

5- Faire attention à la qualité d’image
Moins le matériel est de qualité, plus il faudra ruser pour obtenir un résultat correct, et plus il y aura de travail. Mais avec une caméra de gamme moyenne, il est tout à fait possible d’avoir une image suffisante pour le web, puisque dans ce cas de figure, il est inutile d’ambitionner le full HD. Le problème que va poser le web, c’est celui de l’encodage. La vidéo va être compressée pour en réduire la taille, mais selon l’encodage choisi, la qualité peut être altérée. Là, il n’y a pas de solution miracle: il faut tester, essayer, tenter…

Vincent

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s